Terroir Moselle

Lancement de Via mosel’

Interreg_GR_StrategieExportViniGR_CMYK_vek

Qu’est-ce que Via mosel’ ?

Les quatre appellations constituant la vallée de la Moselle viticole entre Toul (Lorraine, France) et Coblence (Rhénanie-Palatinat, Allemagne) en passant par Remich (Luxembourg) et Perl (Sarre, Allemagne) se sont rassemblées pour développer une offre oenotouristique centrée sur le vin et l’architecture, dans le cadre d’un financement INTERREG Grande Région.

Via mosel’ a pour but d’attirer une nouvelle clientèle intéressée par la culture, le terroir, le vin et l’architecture afin de lui faire découvrir ce vaste territoire grâce à une sélection de domaines et de villages viticoles remarquables choisis pour la qualité de leurs services touristiques et leur accessibilité.

Impression

Qui constitue Via mosel‘?

Lors du lancement de Via mosel’, ce sont près de 60 domaines viticoles et une vingtaine de villages viticoles à l’architecture remarquable et répartis sur les trois nations mosellanes qui sont mis en valeur. Ce nombre est amené à évoluer dans le futur, grâce à l’organisation régulière de jury constitués d’architectes et de professionnels du tourisme. En effet, en plus d’une architecture de qualité et/ou typique de la région, une attention particulière a été portée à l’accessibilité de la structure : quels sont les horaires d’ouverture, le visiteur a-t-il la possibilité d’y entrer pour déguster etc…

Puenderich0070   Scy-Chazelles-0038

 

Inviter les visiteurs à oser passer les frontières :

De quelles frontières s’agit-il ? La première frontière : celle, évidente, cernant les trois pays viticoles la France, le Luxembourg et l’Allemagne, traversés par la Moselle.

La deuxième, c’est celle des sujets abordés par Via mosel’ : on y parle de vin évidemment, mais aussi d’architecture (viticole) , de culture et de nature, dans le cadre d’un développement touristique. On y mêle des sujets éloignés les uns des autres à première vue et des protagonistes issus de mondes différents pour le plus grand plaisir de nos visiteurs.

La troisième frontière dont se joue Via mosel’, c’est celle de la langue, qui rend le séjour dans la vallée de la Moselle si exotique, pourvu qu’on la prenne non plus comme une barrière mais comme un vecteur de transmission.

Via mosel’ doit donner envie à des visiteurs qui ne connaissent pas encore la vallée viticole de la Moselle de s’y rendre, mais aussi aux habitants de la Grande Région qui pensent la connaître, de découvrir de nouveaux trésors architecturaux et viticoles, notamment dans les pays voisins.

Via mosel’, c’est sortir des sentiers battus et partir explorer des domaines viticoles à l’architecture résolument contemporaine, d’autres témoins d’une histoire viticole riche. Quant aux villages viticoles, ils constituent le cœur de la production de vin et par endroits, ce sont les vestiges d’un passé viticole florissant.

DötschHaupt-KobernGondorf-0297 CepDor-Hettermillen-4345 JK-Winery-Ahn-4826

Mise en tourisme

Il est prévu d‘organiser un évènement annuel Via mosel’ au cours duquel il sera possible de visiter l’ensemble des structures dès que la situation sanitaire le permettra dans chacun des pays concernés.

Les vignerons accueilleront alors eux-mêmes le public, proposeront des visites avec leur architecte, des conférences thématiques sur l’architecture viticole. Une autre catégorie de protagonistes entrera aussi en jeu à cette occasion : les guides touristiques. Dans le cadre de Via mosel’, des guides intéressés d’Allemagne, du Luxembourg et de France ont pu suivre une série de webinaires bilingues portant sur l’architecture viticole, la lecture de paysage et l’histoire de la viticulture dans la région transfrontalière. Ces guides se mettront au service des vignerons pour faire découvrir au visiteurs les domaines viticoles et les villages, et ce, dans différentes langues. Chacun d’entre eux met en valeur un village ou un domaine particulier, sur lequel il a particulièrement travaillé. Selon les régions, il sera possible de réserver les visites auprès des guides ou des offices de tourisme concernés.

L’ensemble des villages et domaines est présenté sur le site internet de Via mosel’ qui sera mis en ligne d’ici mi-mars, ainsi que sur une carte-dépliant. Chacune des structures a été photographiée par un seul et même photographe. Via mosel’ est aussi évidemment présent sur Facebook et Instagram.

GEIE_CARTE_light

 

Mise en reseau des partenaires

Via mosel’ constitue une première pour l’ensemble des acteurs concernés, qu’ils soient issus de la filière vin, du tourisme ou de l’architecture ! Avant tout, c’est une aventure humaine, qui nécessite beaucoup de patience et d’obstination pour venir à bout de nombreux obstacles linguistiques, culturels, administratifs. Mais le jeu en vaut la chandelle, puisque le produit oenotouristique final est unique en son genre.

 

Via mosel’ fait suite à une série de projets coordonné par le réseau des appellations viticoles de la vallée de la Moselle : le GEIE Terroir Moselle. Fort de ses expériences passées, le GEIE Terroir Moselle a su mobiliser son réseau pour concrétiser ce projet et le mener à bien.

Une fois la phase de financement via INTERREG terminée, l’Office Régional du Tourisme Moselle Luxembourgeoise (ORT) deviendra chef de file de l’initiative transfrontalière. L’ORT était déjà partie prenante du projet en collaborant notamment avec le DLR Mosel au développement de l’offre de webinaires pour les guides touristiques.

 

Via mosel’ permet d’agrandir ce réseau transfrontalier à toujours plus de vignerons, à des guides touristiques, à des professionnels du tourisme et à des architectes. Il met en relation des protagonistes qui ne se seraient jamais rencontrés et leur permet d’enrichir leurs pratiques professionnelles.

C’est aussi cela qui fait la richesse d’un tel projet « seul, on va plus vite, à plusieurs on va plus loin ! »

Alken-0195